top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurL'homme de paille

L'appel du 20 juin !

Jour de libération de l'Homme de Paille confiné.

Chers amis,


Je sais qu'il y a parmi vous plusieurs passionnés de numérologie. Peu familier avec cette science occulte je ne peux que constater une suite troublante de chiffres qui a marqué la genèse de l'homme de paille.

Nous nous trouvons d'abord au 1 impasse de l'homme de paille, ce qui est déjà un bon début quand on se plaît à compter !

J'ai signé en présence de l'honorable maître Froc, notaire de son état, l'achat de cet humble local le seul vendredi 13, jour de pleine lune de l'année. Bon ou mauvais présage, nul ne le sait encore.

Puis j'ai tenté en vain d'ouvrir une première fois un 21 mars jour de printemps, avant de me voir signifier par des autorités supérieures la fermeture de mon atelier pas encore ouvert.

Et c'est aujourd'hui, jour de l'été , ce 20 juin, que j'ai le plaisir de célébrer en votre compagnie l'ouverture de l'homme de paille.

Je n'ai pas besoin de vous dire que j'attends avec impatience et un brin d'anxiété le 21 septembre prochain, jour de l'automne…


Mais tous ces chiffres n'auraient aucun sens sans le plus important: le nombre 52.

52 car il m'a fallu 52 ans avant d'entreprendre enfin une action qui a du sens, un projet en total adéquation avec mon être profond, 52 ans avant de trouver l'harmonie dans ce bas monde et oserai-je le dire, le sens de ma vie !?

En bref: Il m'a fallu 52 ans avant de me consacrer tout entier à l'art de ...l'inutile!

Car vous n'êtes pas sans savoir que l'art n'est en rien nécessaire en quoi que ce soit, il est un luxe superfétatoire, la nature existe d'ailleurs très bien sans lui; tout juste permet-il à quelques oisifs de supporter l'ennui de leur existence.

D'ailleurs ni Darwin, ni Marx, ni Macron encore récemment, n'ont jugé pertinent de considérer l'art comme une activité nécessaire de l'humanité. La visite de galeries d'art n'a jamais fait partie des activités indispensables de nos attestations de sortie dérogatoire ! Et encore ce matin, cet étrange peuple Singapourien a élu à 71% la profession d'artiste comme la plus inutile de toutes les professions !


Mais, comme le disait le célèbre dandy dada, Francis Picabia, "il n'y a d'indispensable que les choses inutiles "!

Je célèbre donc avec vous le début de ma nouvelle vie toute entière consacrée à l'art de l'inutile, à l'éphémère, au dispensable et à ce que d'aucuns, et j'en fais partie, considèrent néanmoins comme l'art du Beau et du Vrai !


Je vous remercie tous d'être là et en particulier Vanessa, Jean-luc et Stéphane qui ont participé de près ou de loin à l'élaboration de ce joli local et je déclare ouvert pour le meilleur et pour le pire, l'Homme de Paille !

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page